Suspicions de piqûres lors du tournage de "La chanson de l'année" : Un homme de 20 ans mis en examen

Enquête en cours. En réaction à des articles de presse faisant écho de piqûres par seringue infligées à des spectateurs lors du tournage du concert de "La chanson de l'année", émission diffusée samedi dernier sur TF1, Métropole Toulon Provence Méditerranée (MTPM) a fait une mise au point via un communiqué ce week-end.

"Il s'agit de rétablir la vérité et éviter la prolifération de chiffres fantaisistes"

"Grâce à la présence en nombre des forces de sécurité de la police nationale, de la gendarmerie nationale, de notre police municipale et des agents de sécurité privée, que l'on ne peut une nouvelle fois que saluer, aucun incident majeur n'a été répertorié par les forces de sécurité durant ces deux jours", a souligné MTPM, rappelant que le concert a été enregistré sur deux jours, jeudi et vendredi derniers.

La ville a précisé que le procureur de la République de Toulon "a annoncé que 16 personnes auraient déposé plainte à la suite de piqûres qu'elles auraient subies au cours du concert vendredi soir". A l'heure de la publication du communiqué, la suspicion de piqûres pour 10 des personnes ayant déposé plainte n'a pas été formellement établie. "Il ne s'agit pas de minimiser quoi que ce soit mais de rétablir la vérité et éviter la prolifération de chiffres fantaisistes ici ou là. A cette heure toujours, nous n'avons aucune connaissance d'une substance nocive administrée à quiconque via ces piqûres", a indiqué MTPM.

...

Lire la suite


À lire aussi

Braquage du tournage de "Lupin" : Sept personnes mises en examen pour "vol en bande organisée avec arme"
Yassine Belattar mis en examen et écarté de Radio Nova
"L'Accident" : Pourquoi la série avec Bruno Solo a-t-elle mis deux ans à être diffusée ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles