Suspectant d'avoir été droguée au GHB dans un bar parisien, la chanteuse Louane porte plainte

Une enquête a été ouverte, lundi, après une plainte de la chanteuse Louane, qui pense avoir été droguée au GHB, dans un bar du XVIIIe arrondissement à Paris.

La chanteuse Louane pense avoir été droguée au GHB, alors qu'elle prenait un verre dans un café à Montmartre, lundi 13 juin. Selon une information du Parisien, confirmée à BFMTV une enquête a été ouverte, par le parquet de Paris, après que la chanteuse a déposé plainte.

Selon Le Parisien, citant des sources policières, Louane a été prise de vertiges, de nausées et de vomissements, après avoir bu un verre avec une amie lundi soir dans un café à Montmartre.

"Drogue du violeur"

Rentrée péniblement chez elle, la chanteuse a fait venir un médecin qui a suspecté une intoxication au GHB et lui a conseillé de se rendre dans un commissariat. C'est le commissariat du XVIIe arrondissement qui est chargé de l'enquête.

Son manager a indiqué à BFMTV que la plainte avait été déposée "à titre préventif", précisant qu’ils étaient toujours dans l'attente des résultats de la prise de sang, et qu’il n’y avait pas encore de certitude qu'il s'agisse de GHB.

Le GHB, est une drogue inodore et incolore aux propriétés sédatives, anxiolytiques et euphorisantes. Elle est surnommée "la drogue du violeur", car elle est devenue une arme des prédateurs sexuels, qui l'administrent à leurs victimes par voie orale, en la glissant discrètement dans leurs verres.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Minute de Louane

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles