"On survit" : l'incroyable histoire d'un couple de retraités que DSK aurait escroqué

·1 min de lecture

Ils pensaient mettre leur argent en lieu sûr. Tandis que l'affaire des Pandora Papers bat toujours son plein avec de nouvelles révélations et le dévoilement de noms très connus, Cash Investigation s'est emparé du sujet économique du moment pour révéler les agissements notamment de Dominique Strauss-Kahn. L'occasion pour les équipes d'Élise Lucet de revenir sur une affaire qui remonte à 2014, dans laquelle l'ancien patron du FMI est soupçonné d'avoir escroqué un couple de retraités afin de sauver son affaire LSK de la faillite. Alors qu'il cherchait des investisseurs pour son "Fond d'investissement international", il s'est tourné vers Alain et Sylvie Urbach, qui l'accusent de leur avoir subtilisé 1 140 000 euros. Une somme colossale pour laquelle ils réclament justice.

Invité sur le plateau de Touche pas à mon poste, mardi 12 octobre, Alain Urbach est revenu sur l'historique et le contexte dans lequel il a accepté de donner "les économies d'une vie" à Thierry Leyne, partenaire en affaires et bras droit de Dominique Strauss-Kahn, à qui le couple a confié son argent, après avoir vérifié que tout était en règle. "L'objectif c'était de placer notre argent dans le capital de l'entreprise, avec une garantie écrite", assure cet ancien informaticien aujourd'hui à la retraite. "Le jour où le virement bancaire a été fait vers le compte LSK, dès le lendemain matin, tout l'argent avait disparu", confie-t-il, ajoutant qu'il n'a alors plus eu aucun interlocuteur (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Brigitte Macron : ce fâcheux incident avec le chien de François Hollande qu'elle n'aurait pas laissé passer
Boris Johnson : ces photos du Premier ministre britannique qui risquent de faire scandale outre-Manche
“François Bayrou est devenu fou” : ce politique avec lequel il aurait failli se battre
Xavier Bertrand : son annonce coup de théâtre sur la présidentielle en plein JT
Brigitte Macron : ce conseil beauté d'Amanda Lear à la première dame en plein selfie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles