Surveillance. Les conseils du Chaos Computer Club pour naviguer en toute discrétion sur Internet

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Alors que le web est devenu un espace fortement surveillé – par les géants de la tech, à des fins commerciales, comme par les autorités, à des fins politiques –, Jochim Selzer, du Chaos Computer Club, nous donne quelques astuces pour laisser le moins de traces possibles derrière nous.

  • Utilisez des plugins comme uBlock Origin ou Privacy Badger pour effacer votre empreinte numérique. Noscript améliore très efficacement la sécurité, mais il demande une grosse configuration.

  • Choisissez un mot de passe unique difficile à craquer [au moins 14 caractères] pour chaque service en ligne. Si besoin, utilisez un gestionnaire de mots de passe comme Keepass, cela vous évitera de devoir les mémoriser.

  • Plutôt que WhatsApp ou Telegram, utilisez une messagerie instantanée qui offre un cryptage de qualité et une bonne protection, comme Signal, Threema, Element, Wire, DeltaChat et la famille des services de messagerie instantanée basés sur OMEMO, comme Conversations ou Dino. Chacun de ces services a ses points forts et ses points faibles, mais vous devriez trouver votre bonheur.

  • Tournez-vous vers des services d’anonymisation comme Tor. Le navigateur Tor n’offre certes pas une protection parfaite et ne permet pas d’accéder à tous les sites, mais il laisse derrière lui moins de données qu’un navigateur lambda. Même si vous l’utilisez peu, vous produisez un brouillard de données difficile à analyser dans lequel vous pouvez vous cacher pour rester anonyme.

  • Il existe d’autres plateformes que les réseaux

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :