Surtourisme : la Corse met en place des quotas pour les vacanciers dès l'été 2022

Le surtourisme touche la Corse depuis des années : des millions de vacanciers français et étrangers se pressent pour profiter de l'île de Beauté et cela se fait parfois au détriment de l'environnement. Pour préserver les lieux les plus prisés par les visiteurs, l'Assemblée de Corse a adopté un rapport prévoyant la mise en place de quotas annuels pour gérer la fréquentation touristique. Cette mesure sera en place dès l'été 2022.

200.000 visiteurs maximum en quatre ans

Parmi les endroits touchés par cette nouvelle mesure, le site de Bavella, la Restonica, et les îles Lavezzi, qui à elles seules connaissent chaque été 180.000 vacanciers sur leurs deux kilomètres carrés de terre. Les nouvelles mesures du Conseil scientifique de la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio prévoient ainsi 200.000 visiteurs maximum entre 2022 et 2026. L'objectif : protéger l'environnement de la Corse.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

Selon l'Office de l'environnement de la Corse, "il faut assurer une activité économique, touristique durable en régulant les flux de vacanciers". Pour accéder à ces sites, il faudra donc dès l'été 2022 faire une réservation. Mais un point du dispositif faire encore débat : faut-il donner la priorité aux résidents corses ? Un test sera réalisé en juillet pour éviter tout dérapage discrimination, mais la question de la légalité de cette mesure risque de se poser.

Pour l'instant, seulement trois sites sont concernés par les quotas mais les élus...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles