En surtaxant les sodas, Philadelphie a gagné son pari

1 / 2

En surtaxant les sodas, Philadelphie a gagné son pari

Au nom de la lutte contre l'obésité et le diabète, plusieurs États et collectivités locales ont décidé d'instaurer une taxe sur les boissons sucrées et édulcorées. Si en France ses effets restent encore à mesurer, à Philadelphie le succès est au rendez-vous. Les ventes ont chuté de 38% en un an.

Sept villes américaines, la France, le Mexique et d'autres juridictions ont imposé ces dernières années des taxes visant à dissuader la consommation de boissons dont la teneur en sucre est liée aux problèmes de santé publique comme l'obésité et le diabète. La taxe est plus ou moins élevée selon les lieux. A Philadelphie, ville de 1,6 million d'habitants sur la côte Est des Etats-Unis, elle est d'environ 0,5 dollar (0,45 euro) par litre.

Les grandes surfaces, supermarchés...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi