Le sursaut d'activité d'une comète observée en détail pour la première fois

Nathalie Mayer, Journaliste

Lorsqu’elle s’approche du Soleil, une comète présente une activité que les astronomes qualifient de normale. Occasionnellement, elle peut aussi être secouée par une explosion spontanée qui augmente considérablement — mais temporairement — son activité. Et, en fin d’année dernière, des chercheurs de l’université du Maryland (États-Unis) ont pu enregistrer des images particulièrement détaillées du phénomène.

Ils avaient prévu le passage de la comète 46P/Wirtanen dans le champ de vision du satellite de la Nasa Tess — pour Transiting Exoplanet Survey Satellite, un satellite qui, comme son nom l’indique, est destiné à traquer les exoplanètes. Ils comptaient donc bien en profiter pour en apprendre un peu plus sur cet objet. D’autant que Tess offre, sur une durée d’un mois et sans interruption, des images d’une région précise du ciel, et exemptes de toute interférence atmosphérique.

Mais ils ne s’attendaient pas au spectacle auquel ils ont assisté le 26 septembre 2018 : la comète 46P/Wirtanen secouée par une explosion de poussière, de glace et de gaz. Un spectacle qu’ils ont pu apprécier dans les moindres détails. Grâce à des clichés pris par Tess toutes les 30 minutes.

Sur cette animation, l’explosion qui a secoué la comète 46P/Wirtanen le 26 septembre 2018. Une explosion qui s’est dissipée en vingt jours. © Farnham et al., Nasa

Une explosion de comète en deux temps

Ainsi, les astronomes de l’université du Maryland ont été capables de préciser que l’explosion s’est jouée en deux temps. La phase initiale a duré une heure. Pendant les huit heures qui ont suivi, la luminosité de la comète a continué à augmenter. Le résultat, probablement, de la propagation de poussières qui réfléchissent davantage la lumière du Soleil. Ensuite, il aura fallu plus de deux semaines à la comète pour retrouver son activité normale. Les chercheurs estiment que cette explosion a éjecté une masse d’environ un million de kilogrammes, laissant derrière elle, un cratère de quelque vingt mètres de...

> Lire la suite sur Futura