Surprise : les vieilles étoiles tournent plus vite que prévu !

Laurent Sacco, Journaliste
·2 min de lecture

Une équipe internationale d’astrophysiciens incluant des membres du Département d'astrophysique (DAp) du CEA/Irfu, travaillant en particulier au Laboratoire dynamique des étoiles, des (exo)planètes et de leur environnement (LDE3) vient de publier un article intéressant dans le prestigieux journal Nature Astronomy. On peut le consulter en accès libre sur arXiv et constater que les chercheurs y confirment un résultat que certains d’entre eux avaient déjà annoncé en 2016, à savoir que les étoiles plus vieilles que le Soleil ne se comportent pas en accord avec une loi dite de gyrochronologie reliant les vitesses de rotation sur elle-même des étoiles avec leurs âges. Elles diminuent moins rapidement que prévu par cette loi, ce qui conduit les théoriciens à remettre en question la pertinence des théories dites du freinage magnétique qu’ils utilisaient pour la comprendre.

Pour arriver à ce résultat, il a fallu combiner les données astérosismologiques fournies par le défunt satellite Kepler, grand chasseur d’exoplanètes, avec des techniques d’analyses issues du machine learning et des simulations numériques savantes et physiquement subtiles. Mais pour mieux comprendre de quoi il en retourne, il nous faut déjà comprendre ce qu’est l’astérosismologie.


Qu’appelle-t-on le rire des étoiles ? Observer les étoiles dans différentes longueurs d’onde ne suffit pas à connaître ce qui les constitue. Les variations de lumière observées à leur surface sont associées à des ondes sonores qui se propagent à l’intérieur et les font vibrer. En retranscrivant ces vibrations de lumière, les chercheurs spécialistes de l’astérosismologie peuvent comprendre ce qui se passe au cœur des étoiles, en déduire leur vitesse de rotation, leur durée de vie… Alors, si vous êtes prêt à entendre rire le Soleil, lancez cet épisode ! © CEA Recherche

Sismologie stellaire

Cette discipline récente de l'astrophysique a pris son essor depuis quelques décennies en prenant appui sur l'expérience acquise avec l’

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura