"Par surprise" : le prince William revient avec émotion sur la mort de la reine Elizabeth II

  • Jeudi 22 septembre, le prince William et Kate Middleton étaient à Windsor pour remercier le personnel mobilisé à la chapelle Saint-Georges pour les obsèques d'Elizabeth II.

  • À cette occasion, le prince de Galles a évoqué le deuil de sa grand-mère.

  • Il a confié que le chagrin le prenait parfois "par surprise".

Le chagrin est toujours bien présent. Jeudi 22 septembre, le prince William et Kate Middleton étaient de passage à Windsor, plus précidémment au Windsor Guildhall, pour remercier le personnel et les bénévoles mobilisés lors de la cérémonie intime organisée à la chapelle Saint-Georges pour les obsèques d'Elizabeth II, le 19 septembre dernier. Au cours de cette visite, le prince de Galles, vêtu de noir pour respecter la période de deuil qui prendra fin ce lundi, a évoqué son deuil avec émotion.

"Ce sont les choses auxquelles vous ne vous attendez pas qui vous émeuvent, a-t-il admis. C'est toujours très réconfortant de voir que tant de personnes sont touchées. Cela fait énormément de bien." Sincère, le prince William a admis avoir été "très retourné" en voyant les peluches de l'ours Paddington déposées parmi les fleurs suite à l'annonce du décès de sa grand-mère. "Ils y a des moments qui vous prennent par surprise. Vous êtes préparés à tout, mais certains moments vous surprennent", a poursuivi l'époux de Kate Middleton.

Véritable icône britannique, l'ours au manteau bleu et au chapeau rouge est devenu le symbole de l'hommage (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Prince Harry : cette "obsession morbide" au sujet de la naissance d'Archie
Meghan et Harry : pourquoi Charles III n'a pas encore décidé du sort royal d'Archie et Lilibet
Charles III : ce détail discret mais lourd de sens sur sa première photo de lui dans son bureau
Charlene de Monaco radieuse : chemisier transparent et pantalon large, son look recherché en bonne compagnie
Harry et Meghan "deux ados insupportables" : leur ex-secrétaire se lâche et balance sur leur attitude exécrable