Surprise ! Le champ magnétique de la Terre obéirait à un cycle de 200 millions d'années

·2 min de lecture

Cela fait plusieurs siècles que l’on sait que le champ magnétique de la Terre varie dans l’espace et dans le temps à l’échelle humaine. En effet, les différents navigateurs européens, qui parcouraient la planète, avaient commencé à noter qu'en fonction de leur position sur la planète, l'angle que faisait l'aiguille d'une boussole avec la verticale du lieu (l'inclinaison), ou avec la direction du pôle Nord géographique (la déclinaison), variait. En 1701, Halley, qui avait identifié la fameuse comète portant son nom, avait d'ailleurs publié la « tabula Nautica », la première carte du champ magnétique de la Terre. Mieux, des variations de ce champ à l’échelle de l’année et même du siècle furent aussi identifiées localement.

Lors d'une réunion en 1828, le grand naturaliste et explorateur allemand Alexander von Humboldt avait quant à lui suggérer au grand mathématicien, astronome et physicien Carl Friedrich Gauss de s'intéresser au magnétisme, ce qui le conduisit à trouver le moyen de mesurer son intensité en plus de sa direction. Gauss fit d’autres contributions importantes à l’étude du magnétisme terrestre, mais jusqu’au début du XXe siècle tout semblait indiquer que le champ magnétique de la Terre était stable en moyenne et correspondait en gros à celui d’un dipôle magnétique comme celui généré par une barre aimantée, ou mieux dans le cas présent, une sphère uniformément aimantée.


Entretiens avec Yves Gallet, chercheur IPGP-CNRS, et des membres de l'équipe de recherche sur le paléomagnétisme. © Chaîne IPGP, YouTube

Mais, en 1905, Bernard Brunhes (prononcez « brugne »), jeune physicien français sortant de l'École Normale Supérieure et intéressé à la physique du Globe et en particulier au champ magnétique terrestre, découvre que des coulées de laves anciennes ont des aimantations dont les directions diffèrent sensiblement de celles du champ magnétique actuel. C’est la découverte des inversions du champ magnétique de la Terre et la création d’une nouvelle discipline :...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles