Surnommé "Dexter", il est en fuite après avoir démembré celui qu’il prenait pour l'amant de sa femme

·2 min de lecture

Un homme comparé au personnage de la série «Dexter» est toujours activement recherché aux Etats-Unis. Accusé d’avoir tué et démembré un homme dont il pensait qu’il avait une relation avec sa femme, il est en cavale depuis 2017.

L’histoire a été relancée en début de semaine par un épisode du programme «America’s Most Wanted Overtime», diffusé aux Etats-Unis. Il était consacré à Bob Tang, un homme accusé d’avoir tué et démembré un autre homme en 2017 avant de s’enfuir au Cambodge. Cette année-là, le jour de la fête des mères, sa femme lui aurait annoncé qu’elle souhaitait divorcer. Pour lui, il ne faisait aucun doute que si son épouse voulait le quitter, c’était parce qu’elle avait rencontré quelqu’un d’autre. Bob Tang était en effet persuadé qu'elle avait une liaison avec Piseth Chhay, son propre meilleur ami. Il aurait alors décidé de se débarrasser de lui, tuant ce chauffeur Uber basé à San Francisco, avant de le démembrer. Les restes de son corps ont été découverts un mois plus tard dans un entrepôt que Bob Tang louait, rapporte Fox News.

Paul Holes, célèbre enquêteur qui a notamment contribué à retrouver le tueur de Golden State, a expliqué dans l'épisode de lundi que le «nettoyage de la scène du crime» avait été «mal fait», prouvant que le criminel était «probablement pressé». La voiture du suspect avait été retrouvée trois semaines après le meurtre, abandonnée à l'aéroport international de San Francisco. Son téléphone portable avait été laissé à l'intérieur. Les enquêteurs ont ensuite découvert qu'il avait réservé un aller simple pour le Cambodge, dont il a la double nationalité.

Des techniques de démembrement "soignées et parfaites"

Ce sont ses techniques de démembrement «soignées et parfaites» qui ont valu au meurtrier présumé le surnom de Dexter, inspiré par la série éponyme, elle-même basée sur un roman qui suit un tueur en série. D’après l’enquêteur Joscott Morgan, interrogé dans l’émission par la spécialiste des faits divers(...)


Lire la suite sur Paris Match