La surmortalité liée à la pandémie deux à trois fois plus élevée que les décès attribués au Covid-19

·1 min de lecture

Selon le dernier rapport annuel de l'Organisation mondiale de la santé publié ce 21 mai, plus de 3 millions de personnes sont mortes directement ou indirectement à cause du coronavirus en 2020, contre 1,8 officiellement.

Un an et demi après l'apparition du coronavirus en Chine, l'Organisation mondiale de la Santé a publié son rapport annuel sur les statistiques sanitaires mondiales vendredi 21 mai. Selon elle, la surmortalité due au coronavirus est deux à trois fois plus importante que le bilan officiel qui fait état de 1,8 million de morts dans le monde sur l'année 2020. D'après ses calculs, Samira Asma, sous-directrice générale chargée des données à l'OMS, estime que la pandémie a causé jusqu'à présent " environ 6 à 8 millions " de morts directes et indirectes, contre 3,4 selon les derniers chiffres officiels.

Concrètement, le calcul de l'OMS prend en compte tous les morts liés indirectement à la pandémie. Certains pays prennent notamment du retard dans la notification des décès, tandis que des personnes meurent sans avoir été testées, explique l'AFP. Si les décès directement liés au Covid sont un "indicateur clé pour suivre l'évolution de la pandémie ", explique l'OMS, de nombreux pays n'ont pas de système d'enregistrement de l'état civil et donc de statistiques complètes et précises, notamment sur les décès et leurs causes. D'autres sont décédés d'autres maladies pour lesquelles ils n'ont pas pu se...

Lire la suite sur Marianne

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi

Covid-19 : Sanofi de retour dans la course au vaccin

Covid-19 : qui sont ces " nouveaux pauvres " créés par la crise ?

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre d'Arthur Noyer

Conflit israelo-palestinien : au moins 20 morts, dont neuf enfants

Covid-19 : les députés approuvent la création d’un pass sanitaire