Un surfeur tué en Californie après une possible attaque de grand requin blanc

·2 min de lecture
Jesus Erick Higuera Rivas/University of Miami/Cover-Images.com/Sipa

Un surfeur est mort vendredi en Californie dans ce qui semble être une attaque de grand requin blanc.

Un surfeur qui se trouvait sur la côte centrale californienne a succombé après une possible attaque de grand requin blanc, rapporte ABC News. Les faits sont survenus vendredi à la plage de Morro Bay State Park. La police a expliqué que l’homme inconscient a été sorti de l’eau et «souffrait d’une apparente blessure de requin». Une femme surfant à proximité a dit avoir vu une planche de bodyboard et une personne, retournée face à l’eau. La femme a essayé de ramener la victime sur le bord de la plage, avant que les secours n’arrivent très rapidement pour l’aider.

Mais l’homme a malheureusement été prononcé mort sur place. La police a dit qu’il ne semblait pas y avoir de témoins de cette attaque. Pour savoir exactement ce qu’il s’est passé, le médecin légiste va donc devoir mesure précisément la taille de la blessure présente sur le corps, mais les premiers éléments semblent corroborer la possibilité d’une morsure de grand requin blanc. Afin d’éviter tout nouveau drame, les autorités ont décidé de laisser la plage et ses alentours ouverts mais d’en interdire la baignade pour les prochaines 24 heures.

ABC News rappelle que les attaques de requins sont très rares dans le pays. L’an passé, 33 personnes ont été attaquées, trois ont perdu la vie, d’après les chiffres du Florida Museum of Natural History, de l’Université de Floride. ABC précise que la moitié de ces attaques ont eu lieu en Floride, les autres se déroulant en Californie, Hawaï et dans le Maine. Selon la même Université de Floride, en 2020, 57 morsures de requins ont été dénombrées à travers le monde, moins qu’en 2019 qui en comptait 64. En 2020 cependant, dix personnes ont été tuées dans ces attaques de requins, soit l’année la plus meurtrière depuis 2013.

Lire la suite sur Paris Match

VIDÉO - "Plus rien": aux Philippines, un paradis de surfeurs ravagé par le typhon :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles