Surf - Un projet d'implantation d'une vague de surf écologique à Libourne

L'Equipe.fr

Le lac des Dagueys à Libourne (Gironde) va accueillir d'ici à 2022 une nouvelle infrastructure destinée à former des vagues semi-naturelles. Un projet qui vise à rendre plus accessible la pratique du surf. Le site sportif des Dagueys, au nord-ouest de Libourne, à une quarantaine de kilomètres de Bordeaux, réputé pour la pratique de l'aviron et du canoë-kayak, va bénéficier de l'implantation d'une vague semi-naturelle et écologique. Ce projet, mené par la ville de Libourne et l'entreprise Okahina Wave, devrait voir le jour fin 2021, pour une mise à disposition du public prévue au printemps 2022. Comme annoncé en juin, cette innovation sera d'abord mise en place courant 2020 sur le plan d'eau du Téléport, au pied du Futuroscope, dans le département de la Vienne. La technologie utilisée est la même, les caractéristiques des vagues également : creuses et tubulaires, mesurant entre 60 centimètres et 2 mètres, toutes les dix secondes. Une gamme diversifiée permettant aux débutants de se lancer et aux plus initiés de se perfectionner. Concrètement, « la vague Okahina consiste en une infrastructure légère flottante en forme d'atoll polynésien qui vient se positionner sur des plans d'eau existants qu'elle ne dénature pas », explique Laurent Héquily, fondateur d'Okahina Wave. L'ouverture au public de la vague du Futuroscope aura valeur de test pour cette vague semi-naturelle et écologique qui a demandé plus de quatre années de travail en recherche et développement, avant d'aboutir à une version finale. Si le résultat est au rendez-vous, de nouveaux projets d'implantations devraient suivre.