A Suresnes, le film musical fait son cinéma

David Livois
Eric Jolivalt, directeur du Capitole, s’est attaché à élaborer une programmation très variée à l’occasion de cette première édition

Soucieuse de muscler son offre face à la concurrence des cinémas voisins, la direction du Capitole propose un tout nouveau rendez-vous.


Gene Kelly, Ryan Gosling, Barbra Streisand ou encore Catherine Deneuve. Jusqu’au 17 février, les monstres sacrés du 7e art se partagent les écrans du cinéma municipal de Suresnes. Une programmation de prestige pour le Capitole qui, à l’aube de ses 20 ans, accueille un événement inédit : la toute première édition du festival du film musical.

A l’affiche de ce nouveau rendez-vous : 10 films, une conférence, un concert et des ateliers d’éveil musical pour les plus petits. « L’idée était de créer un événement autour du cinéma qui nous permettrait de partir dans toutes les directions et d’envisager une programmation très large, susceptible de plaire à tous les âges, décrypte Eric Jolivalt, le directeur du cinéma. En clair, on souhaitait pouvoir proposer à la fois des films très grand public et d’autres un peu moins faciles d’accès… »

Le temps du festival, les cinéphiles de toutes les générations seront ainsi invités à découvrir ou redécouvrir des biopics, des films d’animation, des œuvres cultes comme « Yentl » ou « Chantons sous la pluie » et enfin des succès populaires plus récents tels que « Lalaland » ou « Whiplash ».

Une séance karaoké en marge du film « Bohemian Rhapsody »

« Et ce n’est pas tout, poursuit Eric Jolivalt. On propose également une séance karaoké en marge du film Bohemian Rhapsody et un focus sur le compositeur Michel Legrand qui sera suivi d’une projection des Demoiselles de Rochefort. Enfin, en clôture du festival, on projettera La famille Bélier. Il s’agit là d’un petit clin d’œil sachant que les enfants qui chantent dans le film sont issus de la maîtrise des Hauts-de-Seine qui se trouve justement à Suresnes… »

Avec ce 1er festival du film musical dont le budget avoisine les 15 000 €, la direction espère fidéliser encore un peu plus la clientèle du Capitole. Car si avec ses 4 salles où sont projetés près de 200 œuvres, (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Hauts-de-Seine: les profs passent la «nuit» au lycée
Accident de tramway d’Issy : dans le quartier, le jour d’après
Accident du tramway T2 à Issy: les questions qui se posent
Accident du tramway T2 : le trafic reste interrompu entre Issy et Parc de Saint-Cloud
Nanterre : élaborez le futur visage du parc des anciennes-mairies