Suppressions de postes, disparition de trésoreries… Pourquoi les agents des finances publiques font grève

franceinfo

Leur mouvement sera-t-il éclipsé par celui des avocats, mécontents de la réforme des retraites ? En désaccord avec les suppressions de postes annoncées par le gouvernement, les agents des finances publiques appellent, lundi 16 septembre, à "une journée d'action nationale" de grève et de manifestations.

>> DIRECT. Retraites : suivez la grève des avocats contre le système universel et la manifestation des professions libérales

Ils protestent aussi contre les disparitions de trésoreries, que dénoncent également de nombreuses communes, de Loudéac (Côtes-d'Armor) à Yvetot (Seine-Maritime). Enfin, ils déplorent une baisse du service rendu aux usagers et l'externalisation de certaines tâches, qui vont être confiées aux buralistes. Explications.

Quelque 5 800 postes vont être supprimés

Près de 5 800 postes devraient être supprimés dans les finances publiques. "Dans un courrier du 4 septembre, détaille le média spécialisé Acteurs publics, le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, annonce aux agents de la direction générale des finances publiques (DGFIP) que leur direction connaîtra une baisse de 1 500 équivalents temps plein en 2020, de 1 800 en 2021 et de 1 600 en 2022. Sur le périmètre ministériel, 5 775 (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi