Suppressions d'emplois en vue aux «Inrocks»

Libération.fr
La une du 9 décembre.

La direction du journal, qui s'attend à perdre 1,5 million d'euros cette année, a informé les délégués syndicaux qu'une négociation sur des départs volontaires serait ouverte début 2018.

En interne, on le redoutait depuis plusieurs semaines. La probabilité d’un plan social aux Inrockuptibles s’est précisée jeudi. D’après nos informations, la directrice de l’hebdomadaire culturel, Elisabeth Laborde, a rencontré les délégués syndicaux pour les prévenir qu’une négociation sur des suppressions de postes serait ouverte au début de l’année prochaine. Le magazine détenu par le banquier d’affaires Matthieu Pigasse s’attend à boucler l’année 2017 une nouvelle fois dans le rouge, avec une perte de 1,5 million d’euros, pour un chiffre d’affaires d’environ 15 millions.

Contactée par Libération, Elisabeth Laborde n’a pas souhaité s’exprimer. Pas plus que les représentants syndicaux. Il y a quelques mois, le directeur de la rédaction des Inrocks, Pierre Siankowski, disait ceci à Puremédias : «Il ne faut pas se mentir aussi : sans [Matthieu Pigasse], on ne serait plus là. C’est quelqu’un qui nous soutient financièrement.»

La forme exacte du plan social à venir reste à définir : plan de départs volontaires ou rupture conventionnelle collective, nouvelle disposition prévue par la réforme récente du code du travail ? Le recours à des licenciements contraints est écarté. D’après une source proche du dossier, la direction de l’hebdo, qui compte 70 salariés, veut réduire la taille et changer la répartition de la masse salariale, à la faveur d’une réorganisation de l’entreprise.

Les Inrocks font partie du groupe Les Nouvelles Editions indépendantes, par lequel Pigasse détient la radio Nova, le festival Rock en Seine et possède une participation dans le réseau de boutiques rock Rough Trade. Il cherche à créer des passerelles entre ces différentes activités, notamment dans l’événementiel. Toutes ces entités doivent déménager dans un même immeuble dans le nord de Paris dans le (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Réforme de la zone euro: Merkel et Macron veulent une position commune en mars
Regain de confiance dans l’économie libanaise après la crise (Banque centrale)
GB: accord BT-Sky pour échanger leurs contenus, notamment le foot
Négociations sur le Brexit: ce que l’on sait
Mediaset change ses statuts, pour se protéger contre Vivendi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages