Suppression de l'ENA : la dernière promotion baptisée Aimé Césaire

·1 min de lecture
Emmanuel Macron a annoncé début avril que l'Institut du service public (ISP) allait prendre la suite de l'ENA le 1er janvier prochain.
Emmanuel Macron a annoncé début avril que l'Institut du service public (ISP) allait prendre la suite de l'ENA le 1er janvier prochain.

Les élèves de la dernière promotion de l'ENA, qui va être remplacée par l'« Institut du service public », ont décidé de baptiser leur promotion du nom du poète et homme politique Aimé Césaire, a annoncé l'institution lundi 31 mai. « Après deux jours, et près de neuf heures de débats, les 119 élèves français et internationaux de la promotion 2020/2021 de l'École nationale d'administration ont adopté le nom "Aimé Césaire" », a indiqué l'ENA. Quatre autres noms ont également obtenu un grand nombre de suffrages: Joséphine Baker, Franz Kafka, Joseph Kessel et Marianne. « Alors que l'ENA est appelée à disparaître à la fin de l'année, les élèves, animés par les valeurs universelles que symbolise Aimé Césaire, tiennent à réaffirmer la force de leur engagement en tant que serviteurs de l'État », a poursuivi l'établissement qui forme les hauts fonctionnaires.

« Combattant infatigable de l'égalité »

Emmanuel Macron a annoncé début avril que l'Institut du service public (ISP) allait prendre la suite de l'Ecole nationale d'administration le 1er janvier prochain. Les élèves actuellement en première année à l'ENA suivront leur seconde année d'études dans le cadre de l'ISP. « En choisissant Aimé Césaire, les élèves souhaitent se placer sous le patronage de ce combattant infatigable de l'égalité, défenseur des invisibles et des sans-voix », a repris l'école strasbourgeoise. « Ses mots résonnent encore dans le monde francophone ».

À LIRE AUSSICoignard ? Macron, déconstructeur [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles