Suppression de l'ENA : "C'est extrêmement démagogique"

·1 min de lecture

Une mesure symbolique. Emmanuel Macron réunit jeudi les plus hauts fonctionnaires français pour annoncer une réforme de grande ampleur de la haute-fonction publique, avec comme mesure phare : la suppression de l'Ecole nationale d'administration, ou ENA, comme l'a révélé Europe 1. Souvent décriée, symbole d'une élite "déconnectée de la réalité", cette école est le sujet d'un documentaire "ENA, pourquoi tant de haine?" diffusé samedi à 21 heures sur Public Sénat, coréalisé par Alix Etournaud et Emilie Lançon. Sur Europe 1, elles réagissent à cette information avec stupeur.

"C'est extrêmement démagogique", dénonce Alix Etournaud. "Dès qu'il y a quelque chose qu'on reproche à l'Etat, il tape sur l'ENA pour se défausser. La crise des 'gilets jaunes' est un exemple typique : ils n'ont jamais demandé la suppression de l'ENA, et pourtant on leur a donné cet os à ronger. Aujourd'hui c'est la crise vaccinale, cela ne fonctionne pas bien, on tape sur l'Etat, qui se défausse sur l'ENA. Pourtant, c'est bien l'Etat qui est responsable de la mise en place de la vaccination en France, ce ne sont pas les énarques."

>>Retrouvez Philippe Vandel et Culture-Médias tous les jours de 9h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

"Je trouve que l'ENA ne méritait pas ça, elle est dans un mauvais feuilleton", poursuit-elle, pointant les revirements de l'exécutif au sujet de l'école. Au printemps 2019, le chef de l'Etat avait annoncé sa volonté de supprimer l'ENA, à la fin du grand...


Lire la suite sur Europe1