Suppression de l'attestation : "Tout cela est très compliqué", admet Alain Griset

·1 min de lecture

Un rétropédalage. Invité d'Europe Soir samedi, Alain Griset, le ministre délégué aux PME, est revenu sur le couac gouvernemental de l'attestation de sortie pour le troisième confinement, en vigueur depuis vendredi à minuit. Moqué sur les réseaux sociaux dès sa publication, le document de deux pages et d'une quinzaine d'exceptions a finalement été supprimé pour les déplacements de moins de 10 km, samedi en milieu de journée. "Une très bonne chose", selon le ministre, qui admet que "tout cela est très compliqué". 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 20 mars

"Tout ce qu'on peut faire pour faciliter la vie des Français dans cette situation est le bienvenue, et je suis heureux que cette décision ait été prise", ajoute le ministre, qui estime que cela permettra aux 21 millions de Français reconfinés pour au moins quatre semaines de vivre "un peu moins difficilement" le mois à venir. 

Pas d'acharnement sur les commerces

Reste que ce confinement passe mal auprès de certains, notamment les commerçants qui doivent à nouveau fermer. Le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, a d'ailleurs dénoncé samedi matin, sur Europe 1, un "acharnement sur les commerces" à ce propos. Mais pour Alain Griset, il n'est nullement question d'un acharnement. "Il n'a jamais été dit par le gouvernement que les petits commerces étaient un lieu de contamination", rappelle-t-il. Et d'enfoncer le clou : "Ce que nous disons, c'est qu'il faut éviter le brassage de la ...


Lire la suite sur Europe1