"Pas de supplice chinois" : Emmanuel Macron au pied du mur

·1 min de lecture

Reconfinera, reconfinera pas ? Alors que la situation épidémique est de plus en plus "critique" en France, Emmanuel Macron pourrait, à l'issue du Conseil de défense sanitaire, annoncer de nouvelles restrictions – voire même – un confinement dur sur l'ensemble du territoire. Une décision redoutée par le président à qui d'aucuns reprochent de faire endurer aux Français un "supplice chinois", comme l'expliquait le journaliste Benjamin Duhamel sur le plateau de BFMTV ce lundi 29 mars.

Si le chef de l'Etat est accusé par de nombreux épidémiologistes d'avoir fait fi de leurs avertissements, la communication mise en place par l'exécutif est également pointée du doigt. "Le risque, c'est que les Français en aient un peu marre de ce schéma", explique le journaliste. Et d'évoquer l'éventualité que "les Français disent : 'écoutez, si vous avez des mesures à prendre, allez-y, dites-le nous, pas de supplice chinois'".

Au pied du mur, Emmanuel Macron, qui a longtemps refusé l'idée même d'un reconfinement, est attaqué de toute part. "Il est temps que l’exécutif assume clairement et publiquement les conséquences sanitaires de ses décisions politiques", attaque dans une tribune au Monde un collectif de neuf médecins de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Un avis partagé par de nombreuses blouses blanches qui pointent du doigt "l'échec" de la stratégie mise en place par le chef de l'Etat qui, de l'avis général, a fait preuve d'entêtement. "Comme il considère qu'il connaît maintenant (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jean-Michel Blanquer pétri d’admiration pour Emmanuel Macron : sa petite phrase déjà culte
Sonia Rolland entendue par la police : un cadeau de 800.000 euros encombrant
Du « mauvais off » : entre Edouard Philippe et Emmanuel Macron, les relations restent compliquées
Suicide de François Grenier : Yael Naïm, Renaud Capuçon émus
VIDÉO - Affaire Loana : Sylvie Ortega au cœur de graves accusations