Dans un supermarché, un homme en slip proteste contre la fermeture des rayons "non-essentiels"

·1 min de lecture

Mardi, un homme a été faire ses courses en slip pour protester contre la fermeture des rayons «non-essentiels» dans les supermarchés. 

Sa balade en tenue légère ne fera probablement pas changer le gouvernement d’avis, mais elle aura fait sourire quelques internautes. Mardi, un homme s’est baladé en slip dans un supermarché Leclerc à Plougastel-Daoulas, dans le Finistère, pour protester contre la fermeture des rayons «non-essentiels».

«Puisque s'habiller n'est pas essentiel, nous avons eu la visite un peu loufoque d'un client qui est venu faire ses courses dans une tenue plutôt simple», écrit le supermarché sur sa page Facebook. Une photographie de l’homme dévêtu, tenant une pancarte où il est écrit : «S’habiller, respirer, vivre... c'est essentiel» accompagne le texte. «En voilà un client qui n'a pas froid dans le dos. On doit reconnaître qu'il nous a bien fait rire !», peut-on lire. La publication a été partagée plus de 10 000 fois.

«Lien de cause à effet (ou pas), la fermeture du rayon textile commence à avoir des effets... étonnants», est-il écrit dans une seconde publication du supermarché.

Mardi soir, le président du comité stratégique des centres E.Leclerc, Michel-Edouard Leclerc, a déclaré sur le plateau de «C à vous», qu'il était «urgent» de rouvrir les commerces malgré la crise sanitaire. Selon lui, une ouverture brutale dans quelques semaines serait «beaucoup trop dangereuse», provoquant un «afflux» trop important, voire une «troisième vague». Il a également demandé que le gouvernement revoit sa liste de commerçants «non-essentiels».


Retrouvez cet article sur Paris Match