Super-profits, Ukraine, énergie... Ce qu'il faut retenir du discours sur l'état de l'UE d'Ursula von der Leyen

© Reuters/Yves Herman

C’est la troisième fois depuis son entrée en fonction qu’Ursula von der Leyen  se prête à un tel exercice. Ce mercredi, la présidente de la Commission européenne a prononcé un discours de plus d’une heure sur l’état de l’Union européenne (UE). Elle a abordé plusieurs sujets : la guerre en Ukraine , la crise énergétique ou encore les super-profits, dont plusieurs voix, sur le continent, demandent la taxation. Ursula von der Leyen a d’abord introduit sa prise de parole au Parlement européen à Strasbourg, en rappelant la « solidarité indéfectible » de l’Europe envers l’Ukraine, en guerre contre la Russie.

Les sanctions vont continuer contre Moscou

Face aux eurodéputés, la présidente de la Commission européenne a notamment déclaré : « Je me tiens ici, devant vous, animée de la conviction que, grâce à notre courage et à notre solidarité, Poutine échouera et l'Europe vaincra. » Ursula von der Leyen a promis que les sanctions allaient se poursuivre contre la Russie puisque l’heure n’est pas encore « à l’apaisement ». Après ce discours, suivi d’un débat parlementaire, la cheffe de l’exécutif européen s’est directement rendue à Kiev afin de s’entretenir avec le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, sur la poursuite de l’aide européenne accordée à l'Ukraine.

Une « réforme » de l’électricité

Dans sa prise de parole, la cheffe de la Commission européenne n’a pas tardé à aborder le sujet de l’explosion du prix de l’énergie , provoquée entre autres par la guerre en Ukraine. Face à l’in...


Lire la suite sur LeJDD