Foot: le projet de Super Ligue n’aura pas lieu

La révolution footballistique n’a finalement pas eu lieu. Le projet de Super Ligue a été envoyé bien loin dans les étoiles. La compétition parallèle et lucrative, qui voulait concurrencer l’actuelle Ligue des champions, a fait un flop. Sur les 12 clubs fondateurs, parmi les plus puissants de la planète, il n’en restait plus que deux mercredi 21 avril au soir. Tous les autres ont changé d’avis. "Je tiens à m’excuser auprès de tous les fans et supporters de Liverpool pour les perturbations que j’ai causé au cours des dernières 48 heures", a déclaré John W. Henry, propriétaire du club de Liverpool. Un sujet devenu politique Tout avait commencé dimanche soir dernier, lorsque les 12 clubs avaient annoncé la création de ce championnat fermé. Cela n’avait pas été du goût des supporters, qui avaient marqué leur opposition à travers les pays. Ils avaient été suivis par des joueurs et entraîneurs. Le sujet était également devenu politique, puisque l’Élysée y voyait une menace pour le mérite sportif. De son côté, le Premier ministre britannique Boris Johnson s’était dit inquiet pour les fans.