Super League : l'UEFA frappe (un peu) les frondeurs au portefeuille

·1 min de lecture

C'est une goutte d’eau dans l’océan que représentent les finances de ces super-riches. Mais l’UEFA a décidé de sévir contre les clubs ayant voulu s’affranchir de son giron pour lancer leur “Super League”. L’instance dirigeante du football européen a dévoilé, vendredi 7 mai, ses premières sanctions contre Arsenal, l’AC Milan, l’Atlético de Madrid, Chelsea, l’Inter Milan, Manchester City, Manchester United, Liverpool et Tottenham, à savoir les neufs clubs fondateurs qui se sont finalement retirés de ce projet controversé.

Chacun de ces clubs a accepté “une retenue de 5 % des revenus qu'il serait amené à recevoir dans les compétitions interclubs de l'UEFA pendant une saison” : ces revenus seront redistribués, a fait savoir l’UEFA. Ces clubs devront, à eux neuf, faire un don total de 15 millions d’euros “à utiliser au profit d'enfants, des jeunes et du football de base dans les communautés locales à travers l'Europe, y compris le Royaume-Uni”. Pour rappel, ces clubs font partie des plus riches du monde : Manchester United a gagné 580,4 millions d’euros en 2020 malgré la crise du Covid-19, soulignait Business Insider...

>> A lire aussi - Super League : tous les clubs anglais se désengagent, le projet s'écroule

L’UEFA a également voulu mettre en garde ces frondeurs contre toute nouvelle mutinerie. En cas de participation à “une telle compétition non autorisée” (comme la Super League) ou d’infraction à un “engagement pris dans la Déclaration d'engagement des clubs”, ils devront payer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : la France va classer les pays selon l'intensité de l'épidémie
Covid-19 : l'ibuprofène n'augmente pas les risques de forme grave ou de mortalité
Vaccin AstraZeneca : la France recense deux nouveaux cas de thromboses, dont un mortel
Vaccins anti-Covid : Emmanuel Macron appelle “les Anglo-saxons” à cesser de "bloquer" les exportations
Martine Aubry, François Bayrou… ce que révèlent les déclarations d’intérêts des maires

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles