Les «super vers» friands de polystyrène: une des solutions pour recycler le plastique ?

Comment venir à bout des couverts jetables, boîtiers de CD ou des plastiques d'emballage qui finissent souvent dans des décharges ou pire dans les océans ? Des chercheurs américains viennent de découvrir que des « super vers » pouvaient se nourrir de polystyrène et jouer un rôle important dans la recherche autour du recyclage.

C'est en observant que de minuscules vers de cire et de farine pouvaient manger du plastique, que les scientifiques ont émis l'hypothèse que des vers beaucoup plus grands pouvaient sans doute en manger beaucoup plus. Ces super vers poussent jusqu'à cinq centimètres et sont élevés comme source de nourriture pour les reptiles et les oiseaux, ou même pour les humains dans des pays comme la Thaïlande et le Mexique.

Pour vérifier ce postulat, les chercheurs de l’université australienne du Queensland ont donc soumis des larves de coléoptères zophobas morio -des vers de farine géants- à différents types de régime alimentaire pendant trois semaines. Certains ont reçu du polystyrène, d'autres du son et d'autres rien. Verdict: non seulement le groupe soumis au régime plastique a survécu, mais en plus il a pris du poids.

« Nous avons confirmé que les super vers pouvaient survivre avec un régime de polystyrène seul, et même prendre un peu de poids - par rapport à un groupe témoin soumis à la famine - ce qui suggère que les vers peuvent gagner de l'énergie en mangeant du polystyrène », affirme Chris Rinke, qui a dirigé une étude publiée jeudi dans la revue Microbial Genomics, et interrogé par l'AFP.

(et avec AFP)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles