Les « Super Championnats du monde » de cyclisme auront lieu en France

(D’avant en arrière) Les Français Eddy Le Huitouze, Bruno Armirail et Rémi Cavagna aux Championnats du monde de cyclisme sur route 2022 à Wollongong, le 21 septembre 2022.
WILLIAM WEST / AFP (D’avant en arrière) Les Français Eddy Le Huitouze, Bruno Armirail et Rémi Cavagna aux Championnats du monde de cyclisme sur route 2022 à Wollongong, le 21 septembre 2022.

WILLIAM WEST / AFP

(D’avant en arrière) Les Français Eddy Le Huitouze, Bruno Armirail et Rémi Cavagna aux Championnats du monde de cyclisme sur route 2022 à Wollongong, le 21 septembre 2022.

SPORT - La France et les Pays-Bas étaient les deux pays en lice. L’Union cyclisme internationale (UCI) a tranché ce jeudi 22 septembre, lors de son congrès en marge des Mondiaux en Australie : la France accueillera les Championnat du monde de cyclisme de 2027, en Haute-Savoie du 11 au 26 septembre. Ce qui n’était plus arrivé depuis 2000 à Plouay (Morbihan).

Alors que 13 disciplines sont proposées l’année prochaine à Glasgow, en Écosse, ils passeront à 19 disciplines en 2027 en Haute-Savoie où les Mondiaux de VTT ont rencontré un grand succès cet été aux Gets.

Ces « Super Championnats du monde », regroupent chaque année pré-olympique l’ensemble des disciplines du cyclisme, de la route au BMX en passant par la piste et le VTT, y compris en handisport. L’épreuve reine, la course en ligne, se déroulera sur un parcours qui sera le copier-coller de celui des Mondiaux 1980 remportés par Bernard Hinault, sur un circuit empruntant l’ascension de la mythique côte de Domancy (2,7 km à plus de 8 % de moyenne).

Une candidature qui ne fait pas l’unanimité en Haute-Savoie

Les candidatures française et néerlandaise ont été départagées par un vote du Comité directeur de l’UCI qui s’est réuni mardi et mercredi et qui a par ailleurs désigné Montréal comme ville organisatrice des Mondiaux de cyclisme 2026 sur route, un an après le Rwanda et deux ans après la Suisse.

« C’est une très grande satisfaction pour le cyclisme français qui va amener tous les projecteurs sur notre sport. Mon ambition est qu’il apparaisse au même niveau qu’une Coupe du monde de rugby ou un Euro de foot », a réagi auprès de l’AFP le président de la Fédération française de cyclisme (FFC), Michel Callot.

La candidature française ne fait cependant pas l’unanimité en Haute-Savoie où plusieurs recours, dont un premier a été rejeté par le Tribunal administratif de Grenoble, ont été déposés par un collectif d’associations et des élus écologistes qui fustigent « un projet du XXe siècle ».

À voir également sur Le HuffPost : Ce centenaire fait km de vélo par semaine

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi