Super Bowl symbolique pour Joe Biden

·1 min de lecture

S’il y a bien quelque chose qui ne change pas en Amérique, c’est le Super Bowl. Avec des records d’audience, cette grande fête du football fédératrice est entourée d’un rituel qui tient à la fois du patriotisme et du show-business. Mais cette année, les dirigeants de la Ligue nationale (NFL) ont choisi de faire précéder le match de finale, entre les Chiefs de Kansas City et les Buccaneers de Tampa Bay, d’une ode à l’Amérique blessée. En février 2002, six mois après les attentats du 11-Septembre, le groupe U2 était venu chanter pendant la mi-temps en hommage aux victimes et à leurs proches.

Dimanche soir - c’est inédit - la NFL a fait appel à la jeune poétesse afro-américaine Amanda Gorman, qui a fait sensation lors de la cérémonie d’investiture de Joe Biden avec son texte The Hill We Climb ("La colline que nous gravissons"), une allusion aux hauteurs du Capitole pris d’assaut par les partisans de Donald Trump. À 22 ans, son compte Instagram est passé en moins de deux semaines de 56 000 followers à plus de 3 millions et la fameuse agence de mannequins IMG lui a fait signer un contrat à la fin du mois dernier.

"Une autre Amérique, moins conflictuelle et clivée"

Amanda Gorman récitera ce soir un poème dédié cette fois aux héros de la pandémie, dont trois citoyens choisis comme modèles par la NFL pour toute la nation. James Martin est un vétéran des Marines de la région de Pittsburgh qui utilise son temps libre pour connecter entre elles les familles des soldats morts ou blessés ...


Lire la suite sur LeJDD