Super Bowl: Avec le Covid-19, le sport US tentent de sauver les apparences

Paul Guyonnet
·Journaliste
·2 min de lecture
Le 24 janvier dernier, c'est devant moins de 17.000 spectateurs que les Kansas City Chiefs de Patrick Mahomes ont validé leur qualification pour le Super Bowl, où ils retrouveront les Tampa Bay Buccaneers de Tom Brady. Avec le covid-19, les stades sont en effet très clairsemés cette saison.  (Photo: Denny Medley / Reuters)
Le 24 janvier dernier, c'est devant moins de 17.000 spectateurs que les Kansas City Chiefs de Patrick Mahomes ont validé leur qualification pour le Super Bowl, où ils retrouveront les Tampa Bay Buccaneers de Tom Brady. Avec le covid-19, les stades sont en effet très clairsemés cette saison. (Photo: Denny Medley / Reuters)

ÉTATS-UNIS - Sauver les apparences, quel qu’en soit le prix. Aux quatre coins du monde, la pandémie de Covid-19 a bouleversé calendriers et habitudes depuis l’hiver 2020. Mais aux États-Unis, un secteur tente de préserver envers et contre tout un semblant de normalité: le sport de haut niveau. C’est ainsi que ce dimanche 7 février, du public pourra assister, à Tampa, en Floride, au 55e Super Bowl entre les Kansas City Chiefs du prodige Patrick Mahomes et les Buccaneers locaux, emmenés par la légende Tom Brady.

En effet, alors que le coronavirus a fait près de 450.000 morts dans le pays, les saisons professionnelles (et universitaires, parfois encore plus populaires), que ce soit en football américain, en basketball ou en hockey sur glace par exemple continuent de se dérouler. Comme si de rien n’était, ou presque.

Titres de champion et marées humaines

Et tout est dans ce “presque”. Car pour le béotien, il est pratiquement impossible de se rendre compte au premier coup d’œil qu’une pandémie force une large partie de l’Humanité à se cloîtrer régulièrement depuis près d’un an.

En NBA, les Los Angeles Lakers de LeBron James ont été sacrés à l’automne au terme de playoffs spectaculaires; en NHL, les hockeyeurs du Lightning de Tamp Bay en ont fait de même; et les footballeurs de l’université d’Alabama ont même poussé des dizaines de milliers de supporters dans les rues de Tuscaloosa en remportant leur 18e titre de champions nationaux.

Ces dernières semaines, en football américain -professionnel cette fois-, les Tennessee Titans, les Kansas City Chiefs ou les Buffalo Bills ont quant à eux pu disputer leurs matches éliminatoires à ...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.