Le sultan de Brunei, qui veut lapider les homosexuels, est-il vraiment grand'croix de la Légion d'honneur ?

franceinfo
Hassanal Bolkiah a été photographié en décembre 1996 avec l'insigne de la plus haute distinction de la République française lors d'une visite d'Etat dans l'Hexagone.

Ce sont des clichés vieux de 1996 que Ouest France a dénichés. On y voit le sultan de Brunei, Hassanal Bolkiah, qui dirige ce petit Etat d'une main de fer depuis 1967, lors d'une visite d'Etat en France. Ce puissant personnage, l'un des plus riches du monde, a récemment fait parler de lui pour avoir instauré, le 3 avril, la peine de mort par lapidation pour punir l'homosexualité et l'adultère dans son pays. Le nouveau Code pénal, qui suit la charia la plus stricte, prévoit aussi l'amputation d'une main ou d'un pied pour les voleurs.

Or, sur ces photographies datées du 17 décembre 1996, le sultan arbore l'insigne de grand-croix de la Légion d'honneur, la plus haute distinction de la République française. Comment Hassanal Bolkiah a-t-il pu être décoré ? Cette photo est-elle seulement réelle ?

Des décorations discrètes

La chancellerie de la Légion d'honneur confirme à franceinfo que la décoration que l'on aperçoit au revers de la veste du sultan de Brunei sur la photo est bel et bien l'insigne de grand-croix. Cependant, la chancellerie ne confirme pas que le sultan a bien été décoré. Les distinctions remises à des étrangers n'ont, traditionnellement, pas vocation à être rendues publiques, et ne font jamais l'objet de la publication d'un décret au Journal officiel – sauf dans le cas d'étrangers résidant en France. "Certains étrangers, de par leurs positions politiques dans leur pays, peuvent être mis en danger s'il était affiché publiquement qu'ils sont (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi