On a suivi Arsène Wenger au Japon

SO FOOT

Un bouquet tendu à 13h30, un gâteau au glaçage précis et une bougie à 18h. "J'ai un an ?", blague facilement Arsène Wenger. Bouche serrée, presque souriante bien qu'efficace, il éteint la flamme, puis lance "Thank you and good bye !" avant de reprendre le masque du type qui n'est pas mécontent que ça se termine. Ce 24 octobre 2019 en fin de journée, il quitte cette grande suite du Park Hyatt de Tokyo, dans laquelle il a, durant une heure, répondu aux questions de Junichi Inamoto, 40 ans (ex-Rennais et Gunner, en D3 japonaise aujourd'hui). Quelques heures plus tôt, il donnait une conférence dans un théâtre de Shibuya. Depuis quatre jours, Arsène Wenger est au Japon, pour une tournée - rémunérée environ 50 000 euros + hôtel + avions – d'une semaine. Depuis trois jours, il a passé le cap des 70 ans. Il réfléchit : "Honnêtement, t'as l'impression que ce chiffre appartient à quelqu'un d'autre." Il…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com