Suite aux coups de son conjoint, elle développe un terrible syndrome diagnostiqué six ans après les faits

Diana Olijar a bien cru qu'elle allait perdre la vie. En 2012, elle a été victime de violences conjugales de la part de son ancien compagnon, comme le rapporte le Mirror. Aujourd'hui âgée de 34 ans, elle avait subi de nombreuses violences de la part de celui qui partageait sa vie à l'époque. Sous les coups de son compagnon, elle avait été laissée pour morte dans son lit. Durant plusieurs années, alors qu'elle portait de nombreuses séquelles, à la colonne vertébrale, les médecins ont été incapables de savoir ce qu'elle avait. Après de nombreux examens, le diagnostic est tombé : elle souffre de la maladie appelée syndrome d'Ehlers Danlos - une maladie débilitante qui attaque le système nerveux. Ainsi, à cause de coups de son ancien compagnon, des gestes simples du quotidien, comme se servir une tasse de thé, lui semblent aujourd'hui impossible.

Au départ, les médecins avaient estimé que ses étourdissements, ses migraines et ses douleurs au cou n'étaient que des symptômes de traumatisme. La mère de la jeune femme avait expliqué qu'en 2018, lorsqu'elle a enfin été diagnotiquée, les symptômes étaient si graves, qu'ils auraient pu provoquer une décapitation interne. "Tout ce que j'ai entendu des professionnels de la santé, c'est qu'il ne s'agissait que d'une réaction traumatique et que j'avais besoin de repos et de sommeil", s'est ainsi la jeune femme, qui est hôtesse de l'air.

Diana Olijar ne peut plus supporter le poids de sa tête sur son cou

"Ils (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Disparition de Delphine Jubillar : cette polémique surprise qui pointe le bout de son nez
TÉMOIGNAGE Mon compagnon exige que j'accouche sans anti-douleurs
Loire : un père soupçonné d'un acte terrifiant sur ses fillettes de 2 et 4 ans
TÉMOIGNAGE De passage à Paris pour trois jours j'ai trouvé l'amour dans le métro
La petite Camille retrouvée 11 ans après son enlèvement : pourquoi elle refuse de revoir son père