Les Suisses approuvent par référendum une loi anti-homophobie

1 / 2

Les Suisses approuvent par référendum une loi anti-homophobie

Les Suisses ont largement approuvé ce dimanche par référendum une loi interdisant la discrimination fondée sur l'orientation sexuelle, combattue par des formations conservatrices.

Les résultats de 23 des 26 cantons du pays donnent le "oui" à 60,5%, et l'institut GFS Bern a diffusé peu après la clôture du vote une projection nationale de 62% de votes favorables. Mathias Reynard, le parlementaire socialiste à l'origine de cette réforme du code pénal helvétique, a salué sur la chaîne RTS-1 "un jour historique" et "un signal magnifique pour toutes les personnes concernées".

Une législation déjà existante élargie

Marc Frueh, du petit parti défenseur des valeurs chrétiennes UDF, qui a lancé ce référendum avec le soutien de l'Union Démocratique du Centre (UDC, droite populiste), premier parti du pays, a estimé le recours au vote était justifié malgré son échec. Ce référendum "a permis au peuple suisse de prendre une décision", a-t-il déclaré sur la même chaîne. Il a toutefois ajouté que sa formation resterait vigilante sur l'application de la réforme.

La nouvelle loi anti-homophobie élargit une législation déjà existante en matière lutte contre les discriminations et appels à la haine raciale ou religieuse, en l'étendant à l'orientation sexuelle. Cette réforme du code pénal, adoptée en 2018, s'est heurtée à l'opposition de milieux conservateurs et populistes, qui ont lancé ce référendum dans l'espoir de faire barrage...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi