Suisse: le système hospitalier sous l’eau à cause de la deuxième vague de Covid-19

·2 min de lecture

Certains pays européens ressentent plus la deuxième vague de coronavirus que d'autres. C'est le cas de la Suisse. Encore relativement épargnée il y a quelques semaines, le pays est aujourd'hui l'un de ceux où le nombre de nouveaux cas augmente le plus. A tel point que le système hospitalier se retrouve déjà sous l'eau.

Dans une vidéo d'à peine 2 minutes, on voit les sept membres du Conseil fédéral, l'équivalent du gouvernement en Suisse, appeler la population à respecter les gestes barrières.

C’est trop peu, trop tard pour les médias suisses qui reprochent à l'exécutif sa lenteur face à l'explosion du nombre de contaminations : + 345% d'hospitalisations en deux semaines. C'est presque trois fois plus qu'en France.

Les soins intensifs complet

On est très loin de la situation de ce printemps, quand les hôpitaux suisses accueillaient des patients des hôpitaux français débordés. Dans le canton du Jura, les soins intensifs de l’hôpital sont désormais complets.

« C’est l’hôpital aussi, qui risque d’être impacté, qui risque d’être sous l’eau, qui risque de ne plus pouvoir faire face. On va peut-être devoir qui prendre en charge aux soins intensifs et ce n’est pas acceptable pour une société riche comme la nôtre », estime Nicolas Petremand, le chef de la santé publique dans le canton.

Pour le quotidien suisse La Liberté, la cause de cette deuxième vague est toute trouvée : la Covid-19 écrit le journal, a profité du réflexe fédéraliste du gouvernement qui a laissé les autorités locales gérer la pandémie. C'est ce qui explique que les discothèques étaient encore ouvertes il y a quelques jours dans certains cantons quand d'autres rendaient le masque obligatoire même à l'extérieur.

Le gouvernement a depuis tenté d'harmoniser les mesures. Mais comme au printemps, il n'a pas, pour le moment, imposé de confinement.

►À lire aussi : Suisse: nouvelles restrictions sur l'ensemble du pays où le virus progresse fortement