En Suisse, des supportrices du FC Zürich seins nus obligées de se rhabiller

Des supportrices Zurichoises qui assistaient seins nus à la finale du championnat de football féminin Suisse ont été contraintes de se rhabiller. (Photo: @Jean-Luc Auboeuf)
Des supportrices Zurichoises qui assistaient seins nus à la finale du championnat de football féminin Suisse ont été contraintes de se rhabiller. (Photo: @Jean-Luc Auboeuf)

Des supportrices Zurichoises qui assistaient seins nus à la finale du championnat de football féminin Suisse ont été contraintes de se rhabiller.  (Photo: @Jean-Luc Auboeuf)

CORPS DES FEMMES - “Mes tétons n’ont rien de sexuel”. Des supportrices Zurichoises ont été contraintes de se rhabiller alors qu’elles assistaient seins nus à la finale des playoff du championnat de football féminin organisée le lundi 6 juin au stade de la Tuilière à Lausanne en Suisse. De nombreux hommes avaient également fait tomber leur t-shirt, alors que le FC Zürich affrontait le Servette FC Chênois sur le terrain.

Les agents de sécurité ont demandé à tous les supporters de se rhabiller, hommes comme femmes, afin de “respecter la bienséance”. Une telle intervention est plutôt surprenante alors qu’il est tout à fait banal de voir des supporters torse nu dans les gradins des stades, et à la télévision. Les femmes présentes dans le public affirment alors avoir été victimes de discrimination.

“On nous a dit qu’on dérangeait parce qu’il y avait des enfants”

Les organisateurs, eux, assurent qu’ils auraient “agi de la même manière s’il n’y avait eu que des hommes. L’ambiance était plus calme que lors de matchs masculins, ce qui nous a permis de demander aux gens de se rhabiller”, a expliqué Sébastien Kraft, responsable sécurité Lausanne Sport à 20 minutes.

“C’est faux, les agents nous ont ciblées”, se sont insurgées deux des Zurichoises présentes au match auprès du média Suisse Blick. “Les autres supporters ont remis leur maillot par solidarité”, ont-elles ajouté. “Tout le monde devrait pouvoir être libre dans un stade. Nos collègues masculins peuvent retirer leur t-shirt sans problème. On nous a dit qu’on dérangeait parce qu’il y avait des enfants. C’est un scandale!”, ont-elles insisté.

Alors que le débat tournait autour du corps des femmes présentes dans les gradins, le match, lui s’est déroulé tout à fait normalement. Le FC Zürich l’a emporté au terme de tirs au but.

À voir également sur Le HuffPost: Ces supporters de Liverpool dégoûtés par le “désastre” au Stade de France

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles