Suisse : son pare-brise est mal dégivré, on lui refuse la naturalisation

·1 min de lecture
Un ressortissant du Cap-Vert a vu sa demande de naturalisation suisse rejetée après avoir été arrêté au volant d'une voiture mal dégivrée.

Arrêté par la police pour avoir mal dégivré son pare-brise, un Cap-Verdien résidant en Suisse depuis dix ans a été débouté de sa demande de naturalisation.

Des critères vraiment stricts. Marié à une Suissesse, un homme originaire du Cap-Vert fait une demande de naturalisation en 2018 et en parallèle une demande de passeport. Début janvier 2019, il est contrôlé par la police à bord de sa voiture. Les forces de l’ordre lui reprochent de ne pas avoir bien dégivré son pare-brise, raconte le quotidien La Liberté.

Le ressortissant africain est alors condamné à un délai d’épreuve de 2 ans et 285 euros d’amende. Une peine lourde dont prend connaissance le Secrétariat d'État aux migrations, une autorité fédérale suisse qui s'occupe des étrangers.

“Réputation pénale irréprochable”

La demande de naturalisation est rejetée au prétexte qu’un demandeur doit “jouir d’une réputation pénale irréprochable”, veiller au "respect des valeurs de la Constitution” et ne pas "menacer la sûreté intérieure ou extérieure de la Suisse". Le ressortissant a par ailleurs été mis en cause pour le fait de ne pas bien parler français.

Son avocat a contesté la corrélation entre le fait d’être naturalisé et la nécessité d'avoir un pare-brise bien dégivré. Malgré les recours, la décision est restée inchangée et le demandeur devra attendre la fin des deux ans d’épreuve pour refaire une demande.

VIDÉO - Un marteau sorti de nulle part s'écrase sur le pare-brise d'un conducteur

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles