La Suisse reçoit une belle commande de l'Armée française

·1 min de lecture

L’Euro 2021 n’aura pas eu raison de la relation commerciale entre la France et la Suisse. L’Armée tricolore vient de passer commande à sa voisine pour neuf avions d’entraînement PC-21. Selon les informations de BFM TV, c’est l’avionneur helvétique Pilatus qui sera donc chargé de la fabrication.

"Le processus d'évaluation français est hautement professionnel, ce qui prouve à nouveau que nous offrons le meilleur système d'entraînement du monde", s’est réjoui Markus Bucher, le patron de Pilatus, dans un communiqué publié vendredi 16 juillet.

D’après le magazine Challenges, la France avait déjà commandé 17 engins de la sorte en 2017 à destination de l’armée de l’Air et de l’Espace.

>> A lire aussi - La nouvelle arme sur laquelle compte l’armée française pour se débarrasser des drones ennemis

Et pourtant tout n’était pas gagné pour ce contrat, rappellent nos confrères. En effet, la Suisse vient de refuser un double contrat à la France. D’une part, en choisissant le chasseur américain F-35 plutôt que le Rafale tricolore. D’autre part, le pays helvétique a sélectionné le système de défense américain Patriot, plutôt que l’union franco-italienne MBDA et Thales. En tout, ces deux contrats auraient pu rapporter 6,4 milliards d’euros à la France.

Mais la décision d’apaiser les tensions avec la Suisse ne passe pas forcément. Alors certes, l’avion PC-21 est populaire sur la base de Cognac, mais les intellectuels ne voient pas forcément ce contrat d’un bon œil. Selon le groupe de réflexion Mars, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

16 départements au-dessus du seuil d'alerte, notre carte de France
Son épouse avait un compte en Suisse, l’inspecteur des impôts sanctionné
Pass sanitaire : Lyon Part-Dieu craint “des km de queue” au centre commercial !
Espagne : submergée par le Covid-19, la Catalogne rétablit à Barcelone le couvre-feu
Vaccin Covid-19 : pas de troisième dose systématique pour tous "pour le moment", juge la Haute autorité de santé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles