Suisse, Italie... Ces pays assouplissent les restrictions sanitaires malgré les réserves des scientifiques

·1 min de lecture

En Europe, qui comptabilise plus d'un million de morts du Covid-19, la situation épidémique reste fragile. Et l'apparition des variants complique encore la donne des autorités sanitaires. Jeudi, l'OMS a alerté sur les risques d'un déconfinement trop précipité, malgré des améliorations locales. Pourtant certains pays ont décidé de poursuivre les allégements prévus. En Suisse et en Italie, l'annonce de ces assouplissements a surpris, voire inquiété, car les indicateurs ne sont pas au beau fixe. 

En Suisse, un risque "calculée" et "acceptable"

Si le Conseil fédéral suisse pointe une situation "fragile" voire qui s'est "détériorée", il a estimé mercredi dernier que les conditions restent réunies pour un assouplissement "modéré". A partir de ce lundi, les terrasses des bars et restaurants, ainsi que les cinéma, salles de sport et théâtres ont rouvert en Suisse, sous conditions. 

Le 16 avril dernier, le taux de reproduction du virus (R) en Suisse s'élevait encore à 1,13 et, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), le taux d'incidence est de 306,3 nouveaux cas pour 100.000 habitants. Mais la prise de risque est calculée et "acceptable", selon les autorités, qui indiquent avoir tenu compte de l'effet des mesures sur l'économie et la société notamment les plus jeunes. Elles misent également sur un taux d'occupation des soins intensifs "relativement stable", des hospitalisations faibles par rapport aux nouveaux cas et une campagne vaccinale qui progresse. Sur...


Lire la suite sur LeJDD