Suisse : Une banque refuse de renseigner un client à cause de sa voix jugée trop féminine

·2 min de lecture

PROBLEME - Le client a eu beau répondre aux questions de sécurité par téléphone, mais le chargé de clientèle a considéré qu’il ne pouvait pas être un homme et qu’il n’était donc pas le titulaire de sa carte bancaire

Alors qu’il tentait de prendre contact avec sa banque pour obtenir des informations par téléphone, Vendel Horvath, un client de la banque UBS en Suisse n’a pas pu être renseigné. La raison ? Sa voix. Selon le jeune homme, le chargé de clientèle de la banque a jugé qu’elle était trop féminine pour appartenir à un homme, rapporte la version suisse de 20 Minutes.

Vendel Horvath a contacté sa banque car il avait dépassé le plafond de sa carte de crédit. Il a alors cherché à « réduire le montant des tranches à rembourser ou trouver une autre solution », explique-t-il. Il a fallu passer par différents services, non sans mal, avant d’être mis en relation avec le bon interlocuteur. Puis, le client a ensuite dû répondre à des questions permettant de s’assurer qu’il était bien le titulaire du compte en question. Mais cela n’a pas suffi.

Un « comportement discriminatoire »

« L’employé m’a dit que ma voix était trop féminine et qu’il ne pouvait pas me donner d’informations sur mon compte pour cette raison-là », raconte le jeune homme. Au bout du fil, l’employé se serait alors justifié. « Il m’a dit que la carte de crédit appartenait à un Monsieur Horvath et que je ne sonn(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
FMI : Dans la tourmente, Kristalina Georgieva sauve finalement sa place de directrice générale
Pass sanitaire : Non, la Banque centrale européenne ne prévoit pas de relier le QR code à son projet d'« euro numérique »
La fusion entre la Société Générale et le Crédit du Nord va entraîner 3.700 suppressions de postes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles