Suisse : après la mort d'une personne nonagénaire, les autorités sanitaires jugent "hautement improbable" un lien avec le vaccin contre le Covid-19

franceinfo
·1 min de lecture

L'Institut suisse des produits thérapeutiques, Swissmedic, juge "hautement improbable" l'existence d'un lien entre la mort récente d'une personne nonagénaire et le vaccin contre le Covid-19, mercredi 30 décembre. Cette communication fait suite à un article paru sur le site Zeitpunkt, qui a ensuite suscité de nombreuses hypothèses sur les réseaux sociaux. Le site d'information expliquait qu'un homme de 91 ans avait été vacciné le 24 décembre dans un établissement pour personnes atteintes de démence, à Lucerne, et que son décès avait été constaté cinq jours plus tard.

Swissmedic a bien été informé de ce décès par les autorités cantonales, comme l'exige le protocole mis en place pour la campagne de vaccination avec, entre autres, un système informatique spécial permettant de signaler les effets secondaires. "Des enquêtes ont été menées" par les autorités sanitaires locales et par l'institut national, poursuit le communiqué (en allemand), qui insiste sur les "antécédents médicaux" du patient et "l'évolution aiguë de sa maladie". L'institut n'a pas précisé le délai entre l'injection de la dose vaccinale et le décès, pas plus que le sexe de la personne concernée, souligne le quotidien Le Temps.

"Aucun (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi