La Suisse accueillera bientôt le championnat afghan de cyclisme féminin

Si le cyclisme féminin continue de susciter de plus en plus d’adeptes, il y a un pays ou enfourcher un vélo quand on est une femme n’est juste pas possible. En Afghanistan, la prise de pouvoir des talibans a poussé une grande partie de l’équipe féminine à fuir son pays. Une vingtaine de jeunes femmes a ainsi atterri en Suisse. Exfiltrées par l’UCI – l’Union cycliste internationale – qui y a son siège. L’UCI vient d’annoncer que les prochains championnats d’Afghanistan féminin auront bien lieu, mais en Suisse. Un vrai motif de fierté pour les futures participantes.

Reportage à Aigle en Suisse, Jérémie Lanche

C’est tout naturellement à vélo et en tenue de compétition que Farishta et ses cinq coéquipières déboulent au Centre mondial du cyclisme. C’est là qu’elles ont pris leurs quartiers à leur arrivée en Suisse en octobre. Depuis, elles s’entraînent quasiment tous les jours sur les routes qui serpentent entre la vallée du Rhône, le lac Léman et les contreforts des montagnes du Chablais.

La promesse de briller

Car au bout, il y a la promesse de briller lors des championnats d’Afghanistan. Et Farishta ne veut pas laisser passer cette occasion :« J’espère vraiment que je serai la première. Je veux montrer à ma famille en Afghanistan, et à toutes les femmes là-bas, que les Afghanes sont fortes. Même si nous sommes en Suisse, ce n’est pas grave : je veux qu’on sache que les femmes afghanes sont capables de participer à ce genre de compétition ».

À écouter aussi : Femmes en Afghanistan: retour aux enfers sous le joug des talibans


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles