Suicides d'internes en médecine : "Leur détresse est liée à leurs conditions de travail"

·1 min de lecture

Depuis le début de l’année 2021, cinq étudiants en internat de médecine ont mis fin à leur jour. Les syndicats interpellent le ministère de la Santé sur la situation déplorable de leurs conditions de travail.

Un suicide tous les 18 jours. Avec un décès supplémentaire début avril, cinq internes en médecine ont désormais mis fin à leurs jours depuis le 1er janvier. Pour les syndicats, le lien avec leurs conditions de travail fait peu de doutes. Épuisement, horaires à rallonge, pression hiérarchique, parfois harcèlement… Avec la campagne #ProtegeTonInterne lancée sur les réseaux sociaux, ils espèrent rendre visible le mal-être des futurs médecins.Inadmissible. Je n’ai pas d’autre mot.Et j’ai toujours les mots#ProtegeTonInterne https://t.co/X2ar217heb— Chrisanthème (@GimmeTheScalpel) April 6, 2021 Leur première revendication : que l’hôpital ne soit plus une “zone de non-droit”, où les horaires maximums de travail ne sont pas respectés et les comportements condamnables impunis. Ils interpellent ainsi directement le ministère de la Santé, premier responsable selon eux. Entretien avec Gaëtan Casanova, président de l’intersyndicale Nationale des Internes (ISNI), et interne d'Anesthésie-Réanimation.Marianne : Il s’agit du cinquième suicide d’un interne en médecine depuis le début de l’année 2021. La situation s’aggrave-t-elle par rapport à l’année dernière ? Qu’est-ce qui vous permet d’affirmer que ces suicides sont la conséquence des conditions de travail des internes...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Les Européens se droitisent, la gauche se suicide lentement"

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"J’ai fait plusieurs tentatives de suicide, j’ai été internée en psychiatrie" : ma vie de cyberharcelé

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français