Suicides des agriculteurs : le plan du gouvernement face à leur mal-être

·1 min de lecture

Augmentation du financement du remplacement des professionnels épuisés, formation de "sentinelles" chargées de détecter le mal-être... Le gouvernement lance ce mardi une "mobilisation collective" pour enrayer les suicides d'agriculteurs. Le constat est statistiquement établi : les agriculteurs se suicident plus que le reste de la population. Le gouvernement avait annoncé il y a près d'un an qu'il présenterait un "plan d'action opérationnel", à la suite de la remise d'un rapport du député de la majorité Olivier Damaisin appelant à améliorer l'accompagnement des exploitants en détresse.

Remettre de l'humain

Une "feuille de route" gouvernementale est donc détaillée ce mardi, au ministère de l'Agriculture, par les ministres de la Santé, Olivier Véran, de l'Agriculture, Julien Denormandie, ainsi que par le secrétaire d'État chargé des Retraites et de la Santé au travail, Laurent Pietraszewski. 

Invité sur Europe midi mardi, Julien Rouger, membre du conseil d’administration des Jeunes Agriculteurs en charge du suivi du dossier "Mal-être des agriculteurs" a expliqué que ce plan comporte trois grands axes. "Le premier, c'est d'humaniser les relations avec les agriculteurs et remettre de l'humain. Ensuite, de développer un réseau de sentinelles pour repérer encore mieux ceux qui sont en difficulté. Et enfin, les accompagner en simplifiant à la fois les numéros de téléphone (d'accompagnement) et en structurant à l'échelon départemental toutes les organisations qui manquaient un peu de ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles