Suicide de Lucas: Pap Ndiaye rend hommage à l'adolescent et rappelle sa "détermination" contre le harcèlement

Le ministre de l'Éducation nationale Pap Ndiaye quittant l'Élysée, le 19 septembre. - LUDOVIC MARIN / AFP
Le ministre de l'Éducation nationale Pap Ndiaye quittant l'Élysée, le 19 septembre. - LUDOVIC MARIN / AFP

Les réactions se multiplient. Après l'ouverture d'une enquête pour harcèlement sur mineur de moins de 15 ans après le suicide samedi de Lucas à Golbey, dans les Vosges, le ministre de l'Éducation a rendu hommage à l'adolescent sur les réseaux sociaux.

"Toutes mes pensées vont à Lucas, élève au collège Louis Armand à Golbey, sa famille et ses amis", commence-t-il.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Dans son message, le ministre a également eu une pensée pour tous les élèves qui se retrouvent dans une situation de harcèlement et montré sa volonté de faire évoluer les choses.

"Je pense à tous les élèves comme lui harcelés: leur désespoir fonde ma détermination à empêcher toute forme de harcèlement. Aucun enfant ne doit trouver comme issue ultime le suicide", a-t-il ajouté.

Pas de plainte à ce stade

L'enquête a été confiée au commissariat d'Épinal afin d'"établir la réalité des faits dénoncés et le lien de causalité avec le suicide", selon le parquet.

Contactée par l'AFP, l'avocate de la famille, Me Catherine Faivre, a indiqué que celle-ci n'avait pas porté plainte "à ce stade": "nous verrons dans un second temps. La famille souhaite enterrer son fils en paix", a ajouté le conseil.

Lucas et sa mère "avaient fait état de moqueries à la rentrée de septembre" et les faits avaient été "immédiatement pris au sérieux par les équipes du collège, qui ont fait preuve d'une grande vigilance au quotidien, tout en conservant le lien avec l'élève et sa famille", selon le rectorat.

Article original publié sur BFMTV.com