Suicide du jeune Lucas : "Je peux vous assurer que...", les mots bouleversants de la mère du collégien harcelé

Le petit Lucas ne supportait plus les moqueries. Le 7 janvier dernier, ce collégien de 13 ans s'est suicidé au domicile de ses parents, situé à Golbey. Selon ses parents, il était victime de harcèlement scolaire et d'homophobie dans son établissement scolaire. "Il était harcelé régulièrement par rapport à sa tenue, sa façon d'être, à ce qu'il dégageait. Il était entier donc il ne se cachait pas, s'est souvenu un proche auprès de RMC. Cela dérangeait peut-être certaines personnes qui n'osaient être aussi entières que lui." Selon lui, Lucas "en a parlé à sa maman qui a bien réagi en appelant la CPE, le principal" : "En rentrant de l'école, il se plaignait de ce qu'il vivait encore et encore. Sa maman a appelé au secours à plusieurs reprises. Le milieu scolaire, où il passait les trois-quarts de son temps, n'a pas réagi comme il fallait".

La maman de Lucas, dévastée, a écrit une lettre déchirante qu'une amie a lue sur l'antenne de BFMTV. "Lucas, notre petit homme est une victime de plus, une victime de trop. Combien de marches blanches, combien d'enfants en souffrance et de familles cruellement touchées et de frères et sœurs amputés faudra-t-il encore pour que des actions concrètes soient enfin mises en place dans les lieux où chaque enfant a le droit à une scolarité sans harcèlement", commence la maman du collégien. Bouleversée après le suicide de son fils, elle veut lutter pour qu'aucun autre parent ne vive cela : "Laissez-moi du temps (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

TÉMOIGNAGE À 28 ans je me suis fait retirer l'utérus et je n'ai aucun regret
TÉMOIGNAGE J'ai failli mourir en tournant ma tête trop rapidement
Soupçonné d'un quadruple meurtre, il choque avec son comportement indécent en prison
Morte depuis 3 ans, une vieille dame est retrouvée momifiée dans son appartement
A quelques instants du décollage, un incident terrifie les passagers d'un vol a priori sans histoires