Première plainte pour "suicide forcé" en France, une information judiciaire va être ouverte

·2 min de lecture
Une première plainte en France a été déposée pour "suicide forcé." (Photo d'illustration : Getty Images/iStockphoto)

Suite au dépôt d'une première plainte en France pour "suicide forcé", le procureur de la République du Tribunal Judiciaire de Toulon a demandé l'ouverture d'une information judiciaire selon RMC

Le 1er janvier 2021, Odile est retrouvée inanimée sur une plage de Toulon (Var) après avoir pris des médicaments. Elle est transportée le matin à l'hôpital en état d'hypothermie puis décède dans la journée. 

Sa soeur Fadila, convaincue de l'emprise psychologique que son mari exerçait sur elle, a déposé plainte pour "suicide forcé." Une première en France. Elle estime que c'est son conjoint qui l'a poussée à se donner la mort, rapporte RMC.

Depuis juillet 2020, "le suicide forcé" est une circonstance aggravante au délit de "harcèlement moral."

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Avant, c’était une femme indépendante, très joyeuse. Quand elle a rencontré ce monsieur, très rapidement, il a pris le contrôle de sa vie, a confié Fadila sur RMC en juillet dernier. J’ai eu beaucoup de mal à garder de lien avec elle, j’ai essayé mais elle ne répondait plus au téléphone. Elle a disparu." 

Odile avait rencontré son mari sur un site de rencontres en 2010. Très vite l'homme, sans emploi, s'était installé chez elle et l'avait éloignée de ses proches. 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Selon RMC, Bernard Marchal, le procureur de la République du Tribunal Judiciaire de Toulon, a demandé l'ouverture d'une information judiciaire dans cette affaire, à suivre donc.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles