Suicide d'un commandant : la compagnie CMA CGM condamnée à 100.000 euros d'amende

·1 min de lecture

La compagnie maritime CMA CGM a été condamnée vendredi à Marseille à une amende pénale de 100.000 euros pour homicide involontaire, le tribunal correctionnel ayant reconnu des fautes et manquements qui ont conduit au suicide d’un de ses commandants de navire. Philippe Deruy, 47 ans, unanimement reconnu comme un  professionnel hors pair, s’était pendu dans la cave de son appartement niçois le 14 février 2011.

Le tribunal a jugé qu’il existe un lien évident entre ce suicide et "la gestion chaotique des suites d’une collision" en mer du Nord qui, un peu moins de deux mois auparavant, le 23 décembre 2010, avait impliqué Le Lapérouse, porte-conteneurs de la CMA CGM que commandait Philippe Deruy.  

Lutte d'influence au sein de l’état-major

Un jeune lieutenant, aux commandes lors de l’accident avait été reconnu responsable de cette collision et avait quitté la compagnie, l'un des géants mondiaux du transport maritime. Le commandant Deruy avait été dégagé de toute responsabilité. Mais son sort avait alors donné lieu à une intense lutte d'influence au sein de l’état-major de la compagnie. A l'inverse d’une majorité de cadres dirigeants, Jacques Saadé, PDG de CMA CGM, et le directeur général de la filiale CMA Ships étaient eux favorables à un licenciement de Philippe Deruy.

Renvoyé sur Le Lapérouse pour former un nouveau commandant qui le remplaçait, puis débarqué à Suez (Egypte) et muté à un poste à terre mal défini, le commandant avait connu une dégradation de son état moral. Le ...


Lire la suite sur Europe1