Publicité

Suicide d'un adolescent à Poissy : Gabriel Attal témoigne de son « soutien absolu » à la famille de la victime

Une enquête a été ouverte après la mort d'un adolescent, découvert pendu dans sa chambre, mardi soir à Poissy (Yvelines). Malgré l'intervention des pompiers, l'adolescent n'a malheureusement pas pu être sauvé, et sa mère, en état de choc, a été hospitalisée. La piste du harcèlement scolaire est actuellement examinée, car le défunt avait signalé en avoir été victime, en 2022, au lycée professionnel Adrienne-Bolland, où il était inscrit jusqu'à cette rentrée. Le proviseur et le rectorat avaient été saisis et une main courante avait été enregistrée auprès de la police, mais aucune procédure judiciaire n'avait été entamée par la suite. Il venait de commencer sa scolarité dans un nouveau lycée professionnel du 14e arrondissement de Paris.

Dans un communiqué, le ministère de l'Éducation nationale confirme mercredi que « les premiers éléments qui lui ont été remontés par ses services attestent clairement que des faits de harcèlement avaient été déclarés au cours de l'année scolaire 2022-2023 ».

À lire aussi Harcèlement scolaire : « Les harceleurs, ce ne sont pas les enfants des autres, ce sont les nôtres »

La « priorité absolue »

Le ministre de l'Éducation nationale, Gabriel Attal, a pris connaissance « avec une très grande gravité du suicide d'un jeune homme survenu hier soir ». « Il a pu échanger avec la mère de la victime au téléphone, et a pu lui témoigner son soutien absolu », révèle la déclaration, tout en précisant que « la lutte contre le harcèlement est sa pri...


Lire la suite sur LeJDD