Suicide de Dinah : sa famille veut la "vérité" et va déposer "plusieurs plaintes"

·1 min de lecture

Les proches de Dinah, une lycéenne alsacienne de 14 ans qui s'est suicidée après avoir été victime selon eux de harcèlement scolaire, vont déposer "plusieurs plaintes" afin de "faire jaillir la vérité" sur ce drame, a déclaré ce jeudi leur porte-parole. "Plusieurs plaintes vont être déposées dans les prochains jours en complément de l'enquête déjà ouverte" par le parquet de Mulhouse (Haut-Rhin) pour "harcèlement", a indiqué le président de l'association contre le harcèlement scolaire Hugo!, Hugo Martinez, 22 ans, qui "accompagne" la famille de l'adolescente.

Le nombre et les motifs des plaintes vont être "affinés" dans les jours qui viennent, a ajouté Hugo Martinez qui s'exprimait jeudi, journée nationale de lutte contre le harcèlement à l'école. La famille de l'adolescente, qui a mis fin à ses jours dans la nuit du 4 au 5 octobre, avait indiqué attendre la fin du deuil musulman de 40 jours pour déposer plainte.

Exploitation des réseaux sociaux et du téléphone de Dinah

"Les enquêtes se poursuivent par un certain nombre d'auditions ainsi que par l'exploitation de l'utilisation des réseaux sociaux et du téléphone de la jeune fille", a déclaré à l'AFP la procureure de la République de Mulhouse, Edwige Roux-Morizot. Les proches de Dinah ont désigné comme avocate Me Laure Boutron-Marmion, du barreau de Paris, pour les représenter, a précisé M. Martinez.

"Le souhait de la famille, c'est véritablement de faire jaillir la vérité, que justice soit faite", pour "la mémoire" de l'adolesc...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles