Le suicide, deuxième cause de mortalité chez les jeunes, selon une étude américaine

Une hausse de ce type de mortalité a été constatée chez les jeunes âgés de 10 à 24 ans entre 2007 et 2017, selon une étude américaine.

Le taux de suicide chez les jeunes âgés de 10 à 24 ans a massivement augmenté entre 2007 et 2017, rapporte une étude du National Center for Health Statistics, une agence du Département de la Santé et des Services sociaux américain, publiée en octobre et dont Business Insider s'est fait l'écho.

En 2017, le taux de suicide était la deuxième cause de mortalité parmi les personnes de cette tranche d'âge, selon les résultats de ces recherches menées aux États-Unis.

Une augmentation de 56% en dix ans

Le taux de suicide des personnes âgées entre 10 et 24 ans a bondi de 56% au cours de la décennie 2007-2017, selon les résultats de l'étude, après une période de stabilité entre 2000 et 2007. Dans le même temps, le nombre de morts par homicides pour cette même tranche d'âge a diminué entre 2007 et 2014 avant de croître jusqu'en 2017.

Pour les personnes âgées de 10 à 24 ans, "le taux de suicide a dépassé le taux d'homicides au cours de la dernière partie de la période 2000-2017", détaille l'étude, à partir de 2011.

Le taux de suicide des plus jeunes entre 2007 et 2013 a atteint une moyenne de 3% chaque année, pour s'établir à quelque 7% entre 2013 et 2017

Les nouvelles technologies en cause?

Selon l'analyse de Business Insider, ces chiffres pourraient traduire que la dernière génération, née après 1997 et baptisée génération Z, serait en proie à des problèmes de santé mentale pires que ceux affrontés par la précédente, les millennials.

Une augmentation des troubles ou maladies mentaux qui pourrait être imputée à la recrudescence des nouvelles technologies et des réseaux sociaux, source de solitude et dépression, selon une étude de l'Anxiety and Depression Association of America de novembre 2018, citée par Business Insider.


Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :